Caligula

en quelques lignes

Après le décès de sa sœur adorée Drusilla, l’empereur romain Caligula sombre dans une crise existentielle. Il oscille continuellement entre deux extrêmes : la nostalgie d’un amour perdu et l’inexorable conviction de la vanité de l’existence. Cette conviction devient une conduite de vie. Il jette toutes les règles de morale par-dessus bord et, de souverain populaire, devient un tyran impitoyable. Il tue, viole, torture, dépouille et terrorise son entourage et détruit tous ceux qui l’aiment.

Il veut devenir un dieu, il veut décrocher la lune. Il recherche désespérément le repos, une façon de calmer la tempête qui fait rage dans sa tête. Mais personne ne peut le protéger contre lui-même, car il a le pouvoir absolu...

"Caligula" est la première pièce de théâtre d’Albert Camus. Elle se base sur l’idée qui a rendu Camus mondialement célèbre, à savoir que l’existence est absurde.