La Revue 2006 !

en quelques lignes

Du strass plutôt que du stress, des chansons plutôt que des lamentations, c’est le but avoué de La Revue, entreprise de rire public ayant pignon sur scène.

Tous les membres de la troupe unissent leurs talents pour faire pétiller les fêtes et se payer au passage le scalp de nos hommes politiques et des stars ‘académisées’.

Emmenée par André Lamy - plus que jamais le moteur de la troupe - l’équipe de La Revue propose plus de deux heures d'un spectacle complet, axé sur le rire, alliant la fantaisie de ces messieurs (Marc De Roy, Bernard Lefrancq, Michel Hinderyckx) au charme et à l'humour de ces dames (Maria del Rio, Angélique Leleux, Elsa Erroyaux).

Quels seront les personnages mis sur la sellette ? Il ne faut pas être devin cette année en Belgique pour imaginer qui sera présent sur la scène des Galeries. Que ce soit par André Lamy, notre imitateur, ou par les autres membres de la troupe une belle brochette de personnages mis en exergue par la presse nationale ou internationale auront droit à leur moment de ‘gloire’.

Carlos Vaquera, qui a débuté dans La Revue la saison passée ( Carlos Vaquera pratique l'illusion et la prestidigitation en doux poète, sans esbroufe et avec élégance. ), montrera une fois encore qu’à ces dons de prestidigitateur et de magicien, il ajoute celui de comédien.

Bernard Lefrancq fera ‘revivre’ une nouvelle fois Marcel Colla. Son ‘discours’ sera aigu, mordant, corrosif et d’une grande vérité citoyenne comme à son habitude.

Si le ton du spectacle s'avère politique, surenchère communautaire oblige, dans La Revue, on tâche de rire avec tous les sujets qui fâchent, de Bush à La Carolo. Et si l'arrogance flamande fait les frais de la verve de nos chansonniers, le couplet de l'autodérision wallonne n'est pas oublié.

Sans oublier les moments d’émotion qui font tout le charme de La Revue.