Panique au Plazza

De Ray Cooney - du 12 septembre au 7 octobre 2012

En quelques lignes

Philippe Coïc, un ministre important du gouvernement, s'est arrangé, dans le plus grand secret, pour passer la nuit au Plazza avec Ségolène Benamou, la chargée de communication du leader de l'opposition.

Tous les deux sont mariés et leur rendez-vous ferait scandale s'il venait à s'ébruiter, d'autant que Philippe est censé se trouver au même moment à l'Assemblée Nationale pour soutenir le Premier ministre.

La soirée est à peine commencée qu'un accident déplorable contrarie le rendez-vous galant. Ne pouvant contacter la police, ils appellent à la rescousse l'attaché parlementaire de Coïc, Jean-Louis Bonnot !

"Comédien avant d'être auteur, Ray Cooney est un vrai faiseur de la trempe de Georges Feydeau ou Jean Poiret. Chaque comédien a un personnage à défendre et chaque fois qu'il entre sur scène il a quelque chose à dire et à faire. Cela rend la mise en place terriblement complexe car il y a des actions partout et tout le temps. Une fois les déplacements bien établis avec les comédiens, on laisse le rythme de la pièce s'installer petit à petit en y intégrant le grain de folie de chacun. Si la vitesse d'exécution est primordiale, il ne faut pas la confondre avec la précipitation. Il faut que le public perçoive bien les choses. C’est un jeu d’échec. Un divertissement à l’état pur. Mais où rien ne doit être laissé au hasard. Ray Cooney a construit une partition et le moindre faux pas risque de la troubler. Il s’agit d’une course poursuite où chaque mensonge provoque une nouvelle catastrophe. Les personnages emportent le public avec eux dans une spirale vertigineuse et débridée menant à la folie la plus totale." Bernard Lefrancq